2010

La commune réalise à la rue Gustave Delperdange les travaux d'un nouveau hall d'entrée pour la salle Jean XXIII.

Les anciens locaux dits "Du Mardasson" sont également en cours d'aménagement.
Un guichet d'accueil et de nouvelles loges (avec douches et toilettes) sont pratiquement terminés.

L'extension du Céfa à l'arrière de la ferme

Découvrez les travaux actuels

2009 - La nouvelle bibliothèque dans le choeur de l'ancienne chapelle

photos à venir

2008 - Le mur d'escalade et la salle de musculation

Le mur d'escalade, bien connu des anciens qui ont eu Albert François comme professeur d'éducation physique, était installé dans la salle vitrée. Aprèsla rénovation de la salle, il faisait vraiment tache dans le décor. Il a donc émigré dans l'ancien fenil de la ferme, entièrement réaménagé pour l'accueillir.

2008 - La Nouvelle entrée de l'école

La nouvelle entrée des élèves côté Piconrue est désormais décorée de deux grands panneaux, l’un portant le nom de l’école et l’autre en forme de blason. Le blason reprend l’ancienne devise du séminaire Fide et robore.

 

 

L’autre jour, un élève perplexe, disait à son copain : “ Faïd and Robëri, ça en jette, hein, mec...” Il n’est donc peut-être pas inutile de préciser que cette devise n’est pas celle de la 101e airborne, mais du latin qui signifie Avec confiance et vigueur. Comme le latin est une langue très subtile, il faut ajouter que les deux termes de la devise comportent chacun des connotations. En effet, Fide signifie également Avec foi, au sens religieux, ce qui rappelle notre projet chrétien, et Dans la fidélité, ce qui évoque une tradition d’excellence. Quant à Robore, il signifie également Comme un chêne, évoquant le solide baobab de notre Ardenne. On comprend aisément que le blason soit illustré d’une feuille de chêne. La feuille de lierre, emblème d’attachement, de pérennité évoque Fide. Beaucoup s’interrogent sur l’abeille qui figure sous les deux feuilles. Il s’agit évidemment du symbole de l’Empire français, rappelant que notre école fut fondée en 1807 suite au décret de Napoléon Ier. Figure d'immortalité et de résurrection, l’abeille, comme nul n’en ignore, fut choisie par Bonaparte afin de rattacher la nouvelle dynastie impériale aux origines de la France, des abeilles figurant dans les tombeaux mérovingiens. Les cancres, s’il s’en trouve parmi nos élèves, apprécieront l’opinion de certains archéologues qui pensent que ces abeilles étaient plutôt des cigales.

Eté 2008 - Grand travaux dans nos implantations

Pendant les vacances d'été, l'école ferme ses portes mais reste néanmoins en état de veille. C'est l'occasion de remettre à neuf les locaux, afin d'accueillir au mieux nos élèves et de leur offir un cadre de travail agréable.

Au premier degré
L'école a connu un véritable chantier durant les vacances scolaires. Nous avons refait le studio des professeurs, les sanitaires pour les élèves, les sanitaires du hall des sports, l'Oratoire et la Procure.

Aux deuxième et troisième degrés

La façade de l'aile Galand qui date de 1963 avait besoin d'un sérieux coup de neuf.
Après un grand nettoyage, le colmatage des fissures, elle a été pourvue d'un nouveau revêtement dans le ton de l'ouverture côté Piconrue.

Avant

Après

Mais avant le démontage des impressionnants échafaudages mis en place qui transforment momentanément l'Indsé en Centre Pompidou.

2007 - Opération « Verrière »

Avant
Après
La grande verrière "art nouveau" de la salle vitrée édifiée en 1911, un symbole fort de notre institution, avait grand besoin d'une cure de jouvence. Près de 100 ans après sa construction, elle menaçait ruine. Vous pouvez remarquer les lézardes qui en déchiraient la surface. Inesthétiques et potentiellement dangereuses.

Pendant

Les travaux ont été réalisés par la firme Beaver de Eecklo. Le coût est d'environ 200.000 euros.

Le projet a été modifié en cours de réalisation pour poser du double vitrage isolant. De ce fait, une subvention de la Région wallonne nous a été allouée. 
Le vitrage est également "marchant", c'est-à-dire qu'on peut s'y promener sans danger, notamment pour le nettoyage.
La verrière dispose d'un système d'ouverture automatique des vitres en cas de fumée ou de surchauffe.

Il est à noter qu'en même temps que la verrière, les toitures supérieures ont été entièrement renouvelées ainsi que l'ensemble du système d'évacuation des eaux.
Le financement de l'ensemble a été assuré par le Fond de garantie de la communauté française sous la forme d'un emprunt d'une durée de 20 ans au taux de 1,25 %

Dans le cadre de la rénovation, de nouvelles rosaces ont également été commandées pour remplacer les anciennes, victimes des tournois de volley-ball.

Découvrez les photos du coulage dans le béton

Pour nous aider au financement de nos travaux, vos dons sont aussi les bienvenus sur notre compte:

000-0796366-93
Association des Anciennes et Anciens de Bastogne
(IBAN: BE98 0000 7963 6693, BIC: BPOTBEB1)

Avec la mention « TRAVAUX à L'indsé » dans le champ réservé à la communication.

[haut de la page]